Hyperculte en concert au Festival SOY à Nantes

Hyperculte

vendredi 1 novembre
Maison de quartier de Doulon

Hyperculte

Suisse
Krautpop dadaïste
Bongo Joe Records

"C’est bien la pire des folies d’être sage dans un monde de fous". "La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt ou tard". "Nous sommes une armée de rêveurs, et pour cette raison nous sommes invincibles". Voici le genre de paroles que scande Hyperculte, tels les slogans poético-insurrectionnels d'une improbable manifestation dadaïste, sur un krautrock fauché et disco mené avec un instrumentarium à l'os. Échappés respectivement d'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp et Massicot, le contrebassiste Vincent Bertholet et la batteuse Simone Aubert jouent, chantent et forment des boucles (sonores, textuelles) pour le corps et l'esprit. Comme si Brigitte Fontaine, au jazz déstructuré de l'Art Ensemble of Chicago, avait préféré la transe hypnotique des Allemands de Can.

Programmation